Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:09

« La  plus grande folie est d’accepter le monde tel qu’il est et de ne pas se battre pour un monde tel qu’il devrait être. »

Jacques Brel

 

« Tout ce qui  peut être compté ne compte pas nécessairement et tout ce qui compte ne doit pas nécessairement être compté. »

Albert Einstein

 

Ce n’est pas un livre, c’est un outil d’émancipation. Ce n’est pas un livre, c’est une arme, si l’on tient la connaissance pour une arme.

 

C’est le cas de « Comment osent-ils, la crise, l’euro et la grand hold-up » de Peter Mertens et David Pestieau qui vient de sortir en français (Ed. Aden, Bruxelles, 323 pages, 20 €).


Extraordinairement documenté. On y apprend entre autre l’immonde cynisme des « grands » politiques et économiques de ce monde autrefois qualifié d’occidental. Les auteurs nous apprennent comment les dirigeants de ce monde ont mené une « révolution silencieuse » (c’est ce qu’ils disent fièrement eux-mêmes) ces dernières années et envisagent même d’instaurer des dictatures pour se faciliter la tâche d’imposer des « plans d’austérité » partout où il le faut pour sauvegarder le système capitaliste en pleine déconfiture. « Nous avons besoin de suspendre quelques principe démocratiques pendant dix-huit ou vingt-quatre mois afin que des décisions difficiles puissent être prises. »

 

Si vous cherchez à comprendre la crise actuelle, la manière que le « système » emploie pour essayer vainement d’en sortir, les « petits pas » discrets sinon secrets (la grande presse n’en parle pas, les journalistes étant majoritairement complices), qu’il effectue pour y parvenir, tout se trouve dans ce livre, clairement exposé, sans dogmatisme et très respectueusement à l’égard du lecteur.

 

J’ai publié moi-même quelques livres « prémonitoires » paraît-il, sur l’Europe, les privatisations, la marchandisation de l’enseignement mais je n’y proposais pas, comme dans « Comment osent-ils ? », de pistes pour en sortir.

 

Peter Mertens a la grande qualité d’en suggérer (socialisme 2.0) sans marteler de certitudes . Et ce qu’il suggère, c’est que nous nous y mettions tous. Avec un livre-outil de cette ouverture intelligente nous ne pouvons faire autrement que nous y mettre. Tous ensemble, comme il le propose. Je souhaite que ce livre soit lu en Tasmanie, au Zimbabwe, en Terre de feu, au Tibet, au Canada, en Croatie, il peut être compris partout et être le même puissant outil pour tous.

 hold-up.jpg

PS : Je déplore la page de couverture. Le sourire « à la Joconde » de Peter Mertens est assez rébarbatif. Allergique au « culte de la personnalité », je ne comprends pas ce choix. Mais passons, le contenu est un admirable travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

valer 07/03/2012 13:38

ok mais où ?
Dans quel parti ? Dans quel mouvement ?