Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 18:56

Chicago-1886.jpgJe le dis depuis plus de vingt ans. Le patronat et les riches du monde entier tentent de nous ramener au 19e siècle. Si le travail des enfants, les tâches harassantes, les heures non comptées et l’interdiction de se syndiquer sont interdits (en principe) dans les pays riches, la géniale invention de la « mondialisation » et sa dictature imposée par l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), le FMI (Fonds Monétaire International), la Banque Mondiale et la Commission européenne permet de contourner ces règles durement acquises par d’innombrables luttes.

 

Mais cela ne suffit plus. Les pays riches utilisent toujours, chez eux, les travailleurs les plus qualifiés dans des usines de haute technologie, telles que  Meister à Sprimont (fabrication de pièces très sophistiquées pour automobiles et camions).

Que ces travailleurs résistent ou se révoltent, il faut les casser.

On envoie alors de la merveilleuse Allemagne de l’Ange Merkel une trentaine de voyous casser du travailleur à Sprimont. Exactement comme cela s’est passé aux Etats-Unis dans les années 20, 30 et 40 du siècle dernier. Des milices privées tuaient les dirigeants syndicaux, mitraillaient les piquets de grève et harcelaient les grévistes jusque chez eux. Les syndicats américains ont été anéantis ou leurs dirigeants achetés.

 

Lire « Histoire populaire des Etats-Unis » de Howard Zinn,

« USA » de Dos Pasos et « Le talon de fer » de Jack London.

 

Et résister. Et dénoncer. Et prendre la Bastille.

 

Photo: milices patronales se préparant au massacre de Chicago en 1886

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires