Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 14:45

partisans2.jpgLe Traité de L’union Européenne (T.U.E) tue.

Pour la première fois de l’histoire, un pays, la Grèce, risque de faire faillite. Comme une simple entreprise. Or, un pays n’est pas une entreprise. Il n’a pas pour mission de faire du chiffre d’affaires et du bénéfice.

 

Qui en est responsable ? La dictature européenne. La dictature composée de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Conseil des ministres européens aux bottes du FMI, de la Banque Mondiale et de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Tous aux bottes du monde des affaires. Dirigés par le monde des affaires.

 

L’Etat social (et pas socialiste) belge fait faillite. Il vient de renoncer à dépenser 70 millions d’euros pour la construction d’un Centre Sportif de Haut Niveau. Et tant pis pour la promotion du sport chez les jeunes. Bientôt il renoncera à l’enseignement  public, au financement des hôpitaux, des CPAS, de l’ONEM et des pensions des retraités de l’Etat. Il réduira drastiquement le financement des ministères (dont le  ministère des Finances, le seul à pouvoir traquer la fraude fiscale). Le gouvernement belge « dégraisse », comme une entreprise en difficulté. Avant de faire faillite. Le curateur mettra alors ses biens en vente au meilleurs prix pour l’acheteur les banques.

 

Préparons-nous à la résistance.

Ami, entends-tu les cris sourds des pays qu'on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

Feuilly 08/03/2012 23:09

le libéralisme économique aura triomphé (et non "triompher")

Feuilly 08/03/2012 23:07

On va faire avec la fonction publique ce qu’on a déjà fait avec les bâtiments de l’Etat. On a prétexté qu’il n’y avait plus d’argent pour les entretenir et on les a vendus pour boucler les budgets.
On les a aussitôt reloués bien cher (le prix de la vente est perdu dans les 5 ou 10 ans) et on continue à payer les travaux (soit directement quand c’est prévu dans le contrat de bail rédigé par le
cabinet Reynders, soit indirectement car il est prévu que les loyers augmentent automatiquement si le propriétaire assume lui-même le coût de ces fameux travaux).

Maintenant, on av réduire les dépenses des Ministères et on va limiter les recrutements. Conséquence : dans cinq ans, plus rien ne fonctionnera et on déléguera des pans entiers au secteur privé (y
compris la perception de l’impôt). Puis on s’attaquera à l’enseignement et aux soins de santé. L’Etat n’aura donc plus aucune fonction à assumer et le libéralisme économique aura triompher. C’est
ce qu’on appelle la liberté (d’entreprendre et de s’enrichir).

Pour terminer, une citation de Lacordaire (qui n’est certes pas mon penseur préféré, mais qui ici a tout de même raison) :
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère »

gerardselys 07/03/2012 19:59

Il faut lire: "pour les acheteurs: les banques."

Serge Vandenberghe 07/03/2012 19:08

Sur ce sujet, un article paru dans l'Irish Times cette semaine qui développe l'idée que ce traité, en fait, va rendre illégale l'appliquation des théories économiques Keynesiennes.
http://www.irishtimes.com/newspaper/opinion/2012/0306/1224312849769.html