Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 17:28


Cinq difficultés pour écrire la vérité.(1934)
Bertold Brecht
*
(...)
Quand on crie partout sur les ondes qu'un homme sans savoir et sans culture vaut mieux qu'un homme savant, il faut du coura­ge pour demander: mieux pour qui ?
Quand on parle de belles races et de races dégénérées, il faut du courage pour demander si par hasard la faim, l'ignorance, et la guerre ne produi­raient pas de terribles malformations.
Du courage, il n'en faut pas moins pour dire la vérité sur soi-m
ême, lorsqu'on est vaincu.
Il y en a beaucoup qui, sous l'effet des persécutions, perdent la faculté de reconnaître leurs fautes.
Être persécuté leur semble être le mal abso­lu.
Les méchants, ce sont les persécu­teurs, puisqu'ils persécutent; eux, qui sont persécutés, ne peuvent l'être que pour leur bonté.

Cette bonté, pourtant, a bien été battue, vaincue, réduite à l'impuissance; c'était donc une bonté faible, une bonté inconsistante, sur qui on ne pouvait compter, une mauvaise bonté: on ne voit pas en effet pourquoi on accepterait que la bonté soit faible comme on accepte que la pluie soit humide.

Il faut avoir le courage de dire que les bons ont été vaincus non parce qu'ils étaient bons, mais parce qu'ils étaient faibles. Bien sur, il faut écrire la vérité, mais la vérité en lutte contre le mensonge; et il ne faut pas en faire une généralité vague, sublime et à mul­tiples sens; cette généralité vague, sublime et à multiples sens est précisé­ment le propre du mensonge.
Lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il a dit la vérité, c'est que certains, ou beaucoup, ou un seul, ont commencé par dire des généralités vagues, ou carrément un mensonge, mais que lui a dit la vérité, c'est-à-dire quelque chose de pratique, de concret, d'irréfutable, la chose même dont il fallait parler.
Ce n'est pas du courage que de se lamenter en termes généraux sur la méchanceté du monde et le triomphe de la bassesse, quand on écrit dans une partie du monde où il est encore permis de le fai­re. Beaucoup font les braves comme si des canons étaient braqués sur eux, alors que ce ne sont que des jumelles de théâtre.
Ils lancent leurs proclamations générales dans un monde où l'on aime les gens inoffensifs.
Ils réclament une justice universelle, pour laquelle ils n'ont jamais rien fait auparavant, et la liberté universelle de recevoir leur part d'un gâteau qu'on les a longtemps laissé partager.
Ils ne reconnaissent com­me vérité que ce qui sonne bien. Si la vérité consiste en faits, en chiffres, en données sèches et nues, si elle exige pour être trouvée de la peine et de l'étude, alors ils n'y reconnaissent plus la vérité, parce que ça ne les exalte pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires