Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 16:47

justice2-copie-1.jpg

 J’ai écouté, ce samedi 12 mai, un reportage radio diffusé par la RTBF et enregistré dans une salle d’audience de la 20e chambre correctionnelle du tribunal de Charleroi. J’ai entendu la présidente du tribunal et le substitut du procureur du roi se livrer à des commentaires injurieux à l’égard des prévenus, jeunes ou paumés. Des propos dignes du parti le plus populiste, grossiers, insultants, formulés à la manière d’une conversation de bistrot après un match de foot controversé. En un français approximatif (c’est un euphémisme). Aucune humanité, aucun respect pour les prévenus, des peines disproportionnées (et les prisons sont sursaturées).

 

J’ai assisté à de nombreux procès intentés à des personnalités du monde des affaires. Ce qu’on appelle la « criminalité en col blanc ». Une criminalité qui coûte infiniment plus à la société que la criminalité ordinaire. Une criminalité portant un préjudice financier énorme à l’Etat et entraînant des désastres sociaux considérables. Juges et procureurs y étaient d’une politesse exquise et d’un « doigté » exemplaire. Leurs propos relevaient des manuels du « bon usage » et, sur la forme, s’alignaient sur le « Bon usage » de Grevisse. Ces prévenus là ne se faisaient généralement pas condamner.

 

Il existe d’autres formes de justice dans le monde. Des justices coutumières respectueuses. En général basées sur des jurys populaires proches du prévenu. Ne détruisant pas la vie des délinquants.

 

Cette « justice », notre justice, doit être bannie. Tout comme les prisons. Nos prisons.

 

 

 

 

Sur le site de la RTBF:

justice2.jpg"Un reportage de Jean-Christophe Adnet. Tous les lundis, au Palais de Justice de Charleroi, l'audience de la 20è Chambre Correctionnelle s’apparente à un véritable défilé de la petite délinquance urbaine. Petits voleurs, maris violents et trafiquants débutants se succèdent : ils comparaissent moins de 2 mois après les faits qui leur sont reprochés, dans le cadre d’une procédure accélérée.

Le reportage est un remontage d’une enquête menée pour le magazine télévisé " Devoirs d’enquête ".  Il fourmille de dialogues tragi-comiques, de répliques " à la Audiard " émanant de la présidente du tribunal ou  du  substitut du Procureur du Roi, Philippe Dujardin. Les prévenus se font littéralement sermonner, lors de réquisitoires musclés. Le magistrat refuse pourtant l’étiquette de " répressif "… Ce reportage révèle aussi que la justice accélérée est celle des exclus de la société, des marginaux, ce qui lui vaut le surnom de "Cour des Miracles" !"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires