Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 17:14

Ainsi donc, le gouvernement belge a remis à la Commission européenne son plan socio-économique et budgétaire et la Commission a déjà fait entendre qu’il était insuffisant. Que le gouvernement belge présent ou à venir, devrait allonger la durée de vie de travail, sabrer dans ses dépenses, privatiser ce qu’il reste encore à vendre des biens de l’Etat, réduire les salaires, limiter les allocations de chômage à un an et supprimer l’index (l’adaptation automatique des salaires au coût de la vie). La Commission européenne peut sanctionner l’Etat belge s’il n’obtempère pas. Comment peut-elle ? Elle le peut depuis que les chefs d’Etat et de gouvernements européens ont « accepté », tous en chœur, les traités de Lisbonne et Maastricht. Et ces traités débarrassent les gouvernements européens des basses besognes de la classe dominante qu’ils exécutent avec un zèle de kapo. C’est la Commission qui impose leur politique. Les gouvernements peuvent pleurnicher devant leur population nationale en disant : « ce n’est pas nous, c’est l’Europe ». Cette supercherie, cette imposture est appliquée depuis la fondation  des institutions européennes. Mais elle n’a jamais été mise en œuvre avec autant de cynisme.

 

Dieter Frisch, directeur général de la section « développement » de la Commission européenne dans les années 80 avait trois téléphones sur son bureau. Un normal, un autre le reliant directement au FMI, et le troisième à la Banque mondiale. Ce sont ces deux organisations qui lui donnaient leurs ordres : privatiser, appauvrir et affamer les populations du monde, détruire pour du fric, du fric, du fric et encore du fric pour les riches. Dieter Frisch a démissionné. Il m’a dit alorsluttessociales1.jpg qu’il avait un goût de vomi dans la bouche.

Moi aussi.

Et la rage.

 

Gérard DE SELYS

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie Tréfois 16/06/2011 23:58


La gauche parlementaire n'existe plus! Il est urgent que des partis tels que le PTB+PVDA+ fassent leur entrée au Parlement lors des prochaines élecions car plus aucun parti politique actuellement
représenté ne défend les travailleurs! C'est hélas la triste réalité!


Frédéric 09/06/2011 10:51


découvert ce blog sur la page facebook de Jean-Paul Leclercq
je conserve en mémoire
merci pour ces partages
(par ailleurs je suis un des trois animateurs du blog Résistance-Inventerre http://resistanceinventerre.wordpress.com/ )
chaleureusement
frédéric


Feuilly 07/06/2011 22:17


Et les peuples ont encore moins à dire. Seules la France et l'Irlande avaient eu l'occasion de dire non à ces traités. On voit où ces pays en sont. La France a réintégré l'Otan et combat en Lybie
et en Côte d'Ivoire pour le grand capital tandis que l'Irlande est à genoux.

Quant à la Grèce, si elle s'agite trop, je doute que Sarkozy ira au secours de son peuple. Il cautionnera plutôt une nouvelle dictature des colonels. Puissé-je me tromper.