Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 20:19

L’ancien chancelier allemand Helmut Kohl ainsi que l’ancien pape Karol Josef Wojtyla, à titre posthume, lui, seront bientôt traduits devant le TPIY (Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie) pour « crimes les plus graves contre l’humanité et violations les plus graves contre le droit humanitaire ». Le pape Jean-Paul II pour avoir, le premier, reconnu les Etats autoproclamés, le 25 juin 1991, de Slovénie et de Croatie, Helmut Kohl pour les avoir reconnus le 23 décembre 1991, malgré les avertissements des services secrets allemands et occidentaux quant à une menace certaine de violences graves et de guerre civile en Yougoslavie en cas de sécession des deux Etats. Membres de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, la Slovénie et la Croatie assuraient déjà leur relative richesse en commerçant avec l’Allemagne qui, entre autres, leur fournissait clandestinement l’essentiel de leur armement.

Fort de la réunification miraculeuse des deux Allemagnes, Kohl, sous pression amicale du patronat allemand et de certains Etats alliés, se voua corps et âme à la reconstitution de l’empire trop éphémère du IIIe Reich, quel qu’en fût le prix humain. Slovénie et surtout l’ex Etat nazi très catholique de Croatie, zélés serviteurs du Vatican et de l’Allemagne d’Hitler, pouvaient enfin se venger de la honte de leur défaite de 1944. La Yougoslavie fut donc mise à feu et à sang.

Et Ratko Mladic là dedans ?

Un monstrueux exécutant comme il y en eut tant dans l’histoire de l'impérialisme et Jean-Paul-II.jpgdes tyrannies.

 

Gérard DE SELYS

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

Feuilly 07/06/2011 08:04


Merci de rappeler ces faits. Ceci dit, la grande Europe libérale qui essaie d’affaiblir les états-nations (et ce qui reste de leurs politiques sociales) au profit des régions ne fait pas autre
chose. Dans cinquante ans, quand tout se sera écroulé, nos descendants assisteront peut-être à des guerres moyenâgeuses et racistes entre Catalans et Basques ou entre Bretons et Auvergnats. La
Belgique, pour une fois, me semble en avance sur son époque…