Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:14

Un observateur avisé des révolutions européennes de 1830 décrivait avec ravissement l’expansion de celles-ci sur le continent européen comme étant une intense « fermentation ».

 

Fermentation : « transformation de substances organiques sous l’influence d’enzymes produits par des  micro-organismes. »

 

Alors que nos médias dominants s’obstinent compulsivement à ne surtout pas employer le mot « révolution » pour parler de ce qui se passe en Afrique du nord et dans la péninsule arabique, il faut admettre que ce sont bien des révolutions qui fleurissent et s’épanouissent dans ces régions depuis deux mois.

 

Révolution : « ensemble des événements historiques qui ont lieu dans une communauté importante lorsqu’une partie du groupe en insurrection réussit à prendre le pouvoir et que des changements profonds se produisent dans la société. »

 

Les « révoltes » et autres « troubles » dont font état nos médias ne sont donc rien d’autre que des révolutions et ce que ne voient pas ces médias, c’est que le monde entier est en fermentation. Car ce ne sont pas seulement les jeunes Tunisiens, Egyptiens, Libyens, Yéménites, Algériens, Qatari et Marocains qui fermentent et s’engagent dans des changements profonds de leur société, ce sont les jeunes du monde entier. Bien sûr, ce n’est pas la révolution mondiale. Mais c’est la fermentation mondiale. Cela bouge, cela réfléchit, cela échange, cela parle et cela rêve. Partout.

 

Cela ne se voit pas encore. Comme les fermentations tunisiennes, égyptiennes et libyennes étaient invisibles aux yeux des Ben Ali, Moubarak et Kadhafi, la fermentation mondiale actuelle n’existe pas aux yeux des créateurs de l’ « économie libérale mondialisée et triomphante ».

 

Impossible de prévoir quoi que ce soit. On ne peut généralement pas voir venir une révolution, elle éclate soudainement. Mais, avec de bons yeux, on peut voir travailler et se répandre une fermentation universelle.

 

Gérard DE SELYS

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires