Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 16:37

Y aura-t-il jamais limite à la monstrueuse fatuité de ce BHL ?

Voilà maintenant qu’il raconte, dans ce que certains nomment un livre, que la guerre en Libye, c’est lui. C’est lui qui a persuadé Sarkozy de partir en guerre contre Kadhafi et de s’adjoindre la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’Italie, la Grèce et, entre autres, la Belgique pour confisquer sa révolution à un peuple et, passant par quelques milliers de meurtres, mener celui-ci à l’incontestable progrès qu’est la charia. L’illustre inventeur du « devoir d’ingérence humanitaire » au nom duquel l’occident bombarde des peuples depuis vingt ans est donc responsable, et unique responsable, s’il vous plaît, c’est lui qui le revendique, de la guerre en Libye.

Ce nabot intellectuel qui mène « l’élite penseuse » française depuis si longtemps ne mérite plus de n’être qu’entarté.BHLentarte.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

amazon.com argan oil 20/10/2014 09:12

Ford a laissé plus de sa vaste richesse de la Fondation Ford et organisé pour sa famille de contrôler l'entreprise en permanence.

powered management 28/05/2014 14:23

Wow. Nicely written!! Thank you so much for sharing this article. Everything was set. Unfortunately he never received the kind of support he expected from Belgium. It is not right to blame one person for the failure. Please keep updating.

valentini 13/11/2011 20:37


LA GUERRE EN LIBYE, RACONTEE PAR UN NANAR

Que l'économie capitaliste, prétendument mondiale, soit le fond mortifère permanent qui avilit la vie humaine et ruine la nature dans son ensemble, en mondialisant le désordre et la tyrannie, et
tous les modèles étatiques, tous, sans exception, sous lesquels il se dissimule et se développe, des moments contingents qu'il intègre et absorbe, en se renforçant, vient d'être résumé de la façon
suivante:

La grande amitié franco-libyenne a vécu. Vive l'amitié franco libyenne!

Cependant cet élan conservateur, dont l'image la plus pertinente serait l'accouplement, hors cadre romanesque, qui unirait Frankenstein à Candide, en France, se fait au rythme fantasque de la
maestria francese. Il est accompagné, comme d'habitude, de mouvements de menton, de clins d'oeil, d'oeillades, de bras d'honneur, une série de gestes aussi significatifs qu'intuitifs qui valident
immédiatement la perception de l'événement, en s'objectivant sous forme de nanar médiatique. En effet! Comment l'ami officiel de Khadafi, un vrai cirque ambulant, votre bénédiction Parents du
prophète, une belle cérémonie d'exorcisme où se trémoussaient les putains, les pédés et les faux-jetons (1), totalement en rupture avec la France déshonorée, au point de faire évacuer Paris pour
que la petite terreur libyenne puisse y faire du camping et son shoping, est devenu un bloc de détermination et de sérénité? Voilà qui enrage, dans sa tombe, le marquis de Sade lui-même, en dépit
de l'effort accompli pour boucher toute voie à la Rousseau, à l'exception de la sienne propre? Cette métamorphose, arrachant la France à l'abîme où l'avait plongée le nouveau François premier, sans
barboteuse ni bas bleus, nous est racontée par un témoin privilégié qui a constaté de visu qu'en effet, oui! « la guerre sans l'aimer », c'est possible! Il suffit d'avoir un joker ou comme disent
nos enfants aujourd'hui un joystick, c'est magique!

(lire la suite sur 1847.overblog.com)