Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 21:09

  Elle se promène sur mon bloc de papier blanc ligné bleu. Elle déambule entre deux lignes, traçant son chemin en arabesques régulières et penchées comme le faisait jadis la  plume d’un écolier. Huit pattes, cela veut dire huit aisselles à parfumer chaque matin avant de sortir, huit bottines à délacer chaque soir avant de se coucher, fatiguée, sur le matelas de crin du lit qui couine à chaque mouvement. Elle trace de délicates ascendantes, de jolies rondeurs, des empattements étonnants, des fûts grassouillets, des oreilles délicates, des ornements tarabiscotés, de longues traverses côtoyant de grosses branches,  puis plonge en déliés, remonte en cursive et recommence jusqu’au bout de la ligne où ma plume n’ose plus s’aventurer. Elle m’hypnotise et me fait perdre le fil de mes idées. J’ai un  travail à terminer d’urgence mais j’en ai oublié la raison. Kate va et vient, et ravaude à sa manière les fils dénoués de mon cerveau dont je n’entends plus les crissements. Son pays est ma page et ma page est devenue un désert chauffé à blanc. Elle pèse sans doute un millième de gramme et son poids me paralyse. Je gis, là, écrasé, immobile, muet, atone, amorphe, aphasique, analphabète… arachnide. Elle est appelée à régner. Et je suis régicide.

 

Gérard DE SELYSaraignee.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires

Michèle 05/05/2011 00:40


Magnifique ! Divine Arachnée...
Belle réflexion poétique sur l'art d(e)(ne pas)écrire un roman.
Me fait penser au "Hérisson" de Chevillard...