Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gérard de Sélys
  • Le blog de Gérard de Sélys
  • : Gérard de Sélys, Réflexions, analyses et délires sur l'actualité et les médias.
  • Contact

Recherche

Liens

30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 14:08

Alors que ce 1er mai 2011 verra la béatification, en présence du premier ministre de Belgique, Yves Leterme, du pape Jean-Paul II, grand ami des dictateurs chilien Pinochet et argentin Videla et massacreur de la Théologie de la Libération, alors qu’ il n’est pas inutile de rappeler qu’aujourd’hui les nouvelles réglementations européennes (et donc nationales) autorisent l’ « annuité du temps de travail » (travailler 35 semaines de 57 heures et être jeté au chômage le reste de l’année, ce qui «correspond » aux 40 heures par semaine réparties sur toute l’année) , autorisent le travail de nuit des femmes en industrie (interdit depuis le début du 20e siècle), le travail des enfants à partir de 14 ans, et des entreprises florissantes à ne verser aucun ou  pratiquement aucun impôt (Electrabel paie 0,04 % d’impôts sur 1,5 milliard de bénéfice en Belgique), il est par contre utile de rappeler ce qu’est le 1er mai dans les luttes ouvrières et leurs victoires.

 etoilerouge2.jpg

Le premier mai a été choisi, aux Etats-Unis, comme jour de revendication nationale pour la journée de travail de huit heures parce que c’était le commencement de l’année de travail pour le louage des services. La revendication de la « journée des huit heures » fut formulée la première fois dans ce pays en 1868. C’est en 1886 que cette revendication s’internationalisa, après les massacres de Chicago au cours desquels plusieurs dizaines de manifestants ouvriers réclamant la journée des huit heures furent fusillés par la police. Le 1er mai de 1886 fut marqué aux Etats-Unis par plus de 5.000 grèves dont le mot d’ordre était : A partir d’aujourd’hui, nul ouvrier ne doit travailler plus de huit heures par jour ! Huit heures de travail ! Huit heures de repos ! Huit heures d’éducation ! De nombreuses réunions ouvrières se tinrent dans les années suivantes, aux Etats-Unis et en Europe, pour soutenir la revendication des huit heures et c’est au congrès dit de la salle Pétrelle, à Paris, en juillet 1889, que plusieurs centaines de délégués venus du monde entier décidèrent d’organiser « une grande manifestation internationale à date fixe, le 1er mai, date déjà retenue par l’American Federation of Labor. »

 

C’est le roi d’Espagne et de Pays-Bas, Philippe II qui, le premier, instaura la journée des huit heures dans les mines de Bourgogne en 1579 après de sévères « émotions » et soulèvements ouvriers. Le duc de Lorraine l’imita en 1721 pour la même raison. Alors que Benjamin Franklin estimait à la fin du 18e siècle que « quatre heures de travail suffirait amplement à satisfaire les besoins de chacun », l’industriel socialiste anglais Robert Owen publiait en 1817 son « Catéchisme à l’usage des travailleurs » dans lequel il affirmait que « huit heures de travail et une bonne organisation du travail peuvent créer une surabondance de richesses pour tous. »

 

Dès 1890, le premier mai fut effectivement une journée de revendication internationale en faveur de la journée de huit heures de travail. Pendant des années, les manifestations du 1er mai furent régulièrement réprimées et donnèrent lieu parfois à de véritables bains de sang (Fourmies, France,1891, Lodz, Russie, 1892) ou à des assassinats « ciblés » de centaines de meneurs syndicaux (Etats-Unis 1886-1930).

 

La journée de huit heures fut généralement acquise en Amérique du nord et en Europe après la deuxième guerre mondiale par crainte d’une « contagion » communiste propagée par la résistance et l’importance déterminante de l’Union soviétique dans l’écrasement de l’Allemagne nazie.

 

Le 1er mai, aujourd’hui, est un jour férié.

 

Bon dimanche.

 

Gérard DE SELYS

Partager cet article

Repost 0
Published by gerardselys
commenter cet article

commentaires